Réservation en ligne

Créer un compte ou se connecter

  Aucun produit pour le moment
2 http://www.cantal-sante.com/

Dépôt d'ordonnance

Envoyez-nous votre ordonnance

NOTRE PHARMACIE

Pharmacie Mathieu
Bechafol
15260 Neuveglise
Tél: 04 71 23 81 24
Fax: 04 71 23 86 98
Horaires d'ouverture
Ouverture du lundi au samedi
de 9h à 19h30
Fermée le dimanche
***************************


Agrandir le plan

Vous êtes dans :

Conseils Santé d'Urgence

Quelques situations d'urgence

 
 

Les brûlures

 

 
Le premier geste à faire en cas de brûlure est de refroidir la peau au plus vite. Bien entendu, la gravité d’une brûlure dépend de sa localisation de son étendue, de sa profondeur et de son origine.
 
Vous devez donc immédiatement refroidir la brûlure en l’arrosant avec de l’eau courante tiède et pendant au moins 20 minutes. Il faut agir le plus vite possible, car après une demi-heure, il est trop tard ! De plus, l’eau va soulager immédiatement la douleur. Cela va limiter la gravité de la brûlure et faciliter sa guérison.
 
Une brûlure est simple si l'étendue est inférieure à une demi-paume de la main, si elle n’est pas profonde et si elle n’est pas située à proximité  d’un orifice naturel. Après l’arrosage, retirez les vêtements éventuels au contact de la brûlure pendant l’arrosage, sauf s’ils adhèrent à la peau et protégez la éventuellement d'un pansement .
 
Une brûlure est grave si elle est étendue, profonde, ou située près d'un orifice naturel. Après avoir supprimé l'origine de la brûlure et refroidit la brûlure, ne retirer les vêtements pendant l'arrosage que s’ils adhérent pas à la peau . Il faut ensuite allonger la victime sur la région non brûlée et alerter les secours. Il n'est pas nécessaire de couvrir la brûlure grave en attendant les secours.
Lorsqu'elles sont graves, les brûlures peuvent entraîner une détresse circulatoire et causer la mort.
 
En cas de brûlure chimique, arrosez à grande eau (sous la douche) jusqu'à l'arrivée des secours.
En cas de brûlure électrique, pensez tout d’abord à couper la source de courant à l'origine de la brûlure ou de vous en éloigner. Examinez ensuite la victime qui peut par ailleurs présenter une détresse vitale comme être inconscience ou en arrêt cardiaque. Vous agirez alors en conséquence.
 
Attention !
Dans tous les cas, n’étalez pas de produits (crème, pommade...) sans avis médical et en cas de cloques, ne jamais les crever mais seulement les désinfecter avec un antiseptique non coloré.
 
 
 
 

Les coupures

 
 
En cas de légère coupure (au doigt ou au pied par exemple)
Avant tout soin, lavez-vous correctement les mains.
 
Si la coupure saigne un peu, ne pas faire couler d’eau dessus. Pressez simplement avec un mouchoir ou une compresse propres jusqu’à arrêt du saignement.
 
Vous pourrez alors laver la peau autour de la plaie, désinfecter la plaie avec un antiseptique ou de l’alcool et mettre un pansement que vous penserez à changer régulièrement pour vérifier la cicatrisation de la coupure.
Si malgré une désinfection régulière, une infection persiste pendant plus de deux jours, vous devez consulter un médecin ou votre pharmacien. La cicatrisation demande entre cinq à dix jours.
 
Si la coupure est plus profonde
Après vous être lavé les mains, compressez la coupure pendant au moins une demi-heure avec un linge propre ou de la gaze stérile. Vous pouvez utiliser ensuite des sutures adhésives et les laisser en place pendant cinq jours. Changez-les régulièrement après cinq jours.
 
Attention !
Si vous avez le moindre doute sur la gravité de la coupure, si le sang continue à couler, si cela s’infecte, au moindre doute quant à la gravité de votre coupure au doigt, rendez-vous aux urgences ou chez votre médecin.
 
 
 
 
 
 

Les bosses et les coups

 

 
Après un choc, un bleu ou une bosse peuvent apparaître. En fait, un hématome se forme quand les vaisseaux sanguins de la peau se rompent. Si le sang s’accumule dans les tissus cela forme un bleu, si c’est sur la tête ou contre un os, cela donne une bosse.
Pour soulager la douleur et atténuer l’hématome ou la bosse, vous pouvez appliquer du froid. Quelques glaçons dans un gant ou une serviette seront bénéfiques ou un coussin réfrigérant si vous en disposez.
 
L’idéal est d’agir le plus vite possible pour ne pas avoir de trace. 
Pour les bleus et les bosses, pensez aussi à l’arnica. Cela calme la douleur et agit sur l'inflammation. Appliquez l’arnica sous forme de gel, de crème ou de pommade. Vous pouvez aussi utiliser des granules homéopathiques d’arnica (4CH) toutes les 30 minutes, 5-6 fois de suite. 

En cas de douleur, ne donnez jamais d’aspirine qui peut favoriser les saignements. Préférez le paracétamol.
 
Bien entendu, si l'ecchymose est importante ou si vous vous êtes cogné l'œil nous vous conseillons de consulter un médecin ou d'appeler un numéro d'urgence. En effet, une lésion ou une fracture peuvent accompagner un bleu important. 
 
Attention !
De même si des bleus apparaissent sur les jambes souvent, après un petit choc minime ou même sans aucun choc, signalez-le à votre médecin. Ces manifestations peuvent être liées avec une insuffisance veineuse, les effets secondaires d'un médicament anticoagulant ou une maladie.
 
Source Croix-Rouge